Miracle en Alabama

Publié le

Les miracles existent. Ce terme ne désigne pas seulement des événements surnaturels, mais des faits hautement improbables, comme une jeune femme sourde et muette devenant écrivain et conférencière.

 

link


"The Miracle Worker"(Je crois : "La faiseuse de miracle", en anglais) est l'histoire vraie d'une jeune fille, Helen Keller.


Rendu aveugle et sourde à 18 mois, la jeune Helen est sauvée de son tragique isolement par le dévouement d’une jeune pédagogue qui la prend en charge vers l’âge de sept ans et l’oblige à épeler tous les mots de sa vie quotidienne.


Si Helen veut du lait, Helen doit épeler le mot « l-a-i-t » pour en obtenir. Sa « tortionnaire » se montrant inflexible, l’enfant, d’ingérable et de semi-sauvage qu’elle était, se résigne peu à peu, se « civilise », s’adoucit.

 

Mais le but n’est pas atteint : il s’agit de briser le mur qui isole la pauvre enfant du monde extérieur. Durant tout le film, Helen ne comprend pas ce qu'on lui veut et proteste contre ce traitement absurde.

La scène que j'ai placée en lien est la dernière et l'accomplissement du miracle : Helen comprend POURQUOI Miss Sullivan lui faisait épeler sans fin des mots dans la main. Elle fait le lien. Le miracle qui se produit-là est celui de la connaissance et de la communication. Helen ne sera plus jamais seule au monde...Elle peut parler.

A la fin de la scène principale, la jeune fille remet une clef à sa professeur, objet hautement symbolique : désormais, le monde lui est symboliquement ouvert.


Ceci est un lien pour vous lier à cette histoire de lien. :)

 

 


 

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article